Un organe aux talents variés: la rate

Un autre élément merveilleux de notre système immunitaire est la rate. La rate est constituée de deux parties: la pulpe rouge et la pulpe blanche. Les lymphocytes qui viennent d’être produits dans la pulpe blanche sont immédiatement transférés dans la pulpe rouge et rejoignent ensuite le flux sanguin. Une étude détaillée des opérations menées dans cet organe, qui a une couleur rouge foncée et est localisé dans le haut de l’abdomen, révèle un schéma extraordinaire. Ses fonctions très difficiles et compliquées sont ce qui le rend aussi extraordinaire et magnifique.

Les fonctions de la rate, comme sa contribution à la production des cellules, à la phagocytose, à la préservation des globules rouges et à la construction immunitaire, sont au moins aussi importantes que sont difficiles. Il est vrai que la rate est un morceau de chair comme tous les autres organes, cependant, elle affiche une performance et un degré d’intelligence inattendus de la part d’un morceau de chair. Elle organise tout, n’autorisant l’émergence d’aucun problème, et travaille sans se reposer. En effet, la rate travaille de manière acharnée pour l’homme depuis le moment de sa naissance, et continue à fonctionner aussi longtemps que Dieu le veut.

- La production de cellules
La moelle osseuse du bébé dans le ventre de sa mère n’est pas entièrement capable de remplir la fonction de production des cellules sanguines. Elle ne peut exécuter cette fonction qu’après la naissance. Alors le bébé serait-il anémique pendant ce temps?

Non. A cette étape, la rate entre en jeu et contrôle la situation. Sentant que le corps a besoin de globules rouges (thrombocytes et granulocytes), la rate commence à produire ces cellules en plus des lymphocytes, ce qui est sa principale fonction.

Cependant, la rate n’est qu’un bout de chair inconscient. Elle n’est pas capable d’assumer une telle responsabilité. De plus, et même si elle le pouvait, comment serait-elle équipée de l’information et des composants nécessaires à la production de cellules et de protéines extrêmement complexes? Dieu, qui a créé le corps humain, a créé la rate de manière à ce qu’elle puisse endosser d’autres responsabilités en plus des siennes, quand nécessaire, et l’a équipée de systèmes de stimulus et de production adéquats.

- La phagocytose
La rate contient un grand nombre de macrophages (les cellules nettoyeuses). Ceux-ci engloutissent et digèrent les globules rouges âgés et endommagés, d’autres cellules sanguines endommagées et des substances transportées à la rate par le sang.

Un important système de recyclage chimique est ici mis en œuvre.

Les macrophages de la rate convertissent l’hémoglobine, protéine constituant les globules rouges, qu’ils ont ingérée, en bilirubine, un pigment biliaire. La bilirubine est ensuite relâchée dans la circulation veineuse et envoyée au foie. Sous cette forme, elle peut être évacuée hors du corps en même temps que la bile. Cependant, la molécule de fer se trouvant dans la bilirubine qui s’apprête à être déchargée par les intestins, est un matériau rare et précieux pour le corps. Pour cette raison, le fer est réabsorbé dans une certaine région de l’intestin grêle et, de là, va jusqu’au foie puis à la moelle osseuse. Donc la fonction est ici double: évacuer la bilirubine, qui est une substance dangereuse, et, en même temps, récupérer le fer.

L’équilibre en bilirubine est crucial pour le corps. Car le moindre problème dans ce système mène à de sérieuses conséquences. Un des meilleurs exemples est le développement de la jaunisse, lorsque la bilirubine tombe en dessous d’un certain niveau. Cependant, les cellules, comme si elles étaient conscientes de ce danger, évacuent les matières dangereuses de notre corps avec une grande précision en même temps qu’elles sélectionnent les matières utiles parmi celles-ci et les utilisent de nouveau.

- L’entrepôt de globules rouges
Les capacités de la rate ne s’arrêtent pas là. La rate conserve une certaine quantité de cellules sanguines (globules rouges et thrombocytes). Le terme “conserver” peut faire penser à l’image d’un compartiment séparé dans la rate, qui peut être utilisé pour la conservation. La rate est, cependant, un petit organe, et n’a pas assez de place pour un espace de stockage. Dans ces cas-là, la rate s’étend pour faire de la place aux globules rouges et aux thrombocytes. Une rate élargie à cause de certaines maladies peut aussi avoir un espace de stockage agrandi.

- Contribution à la guerre
Quand une infection microbienne ou une autre maladie quelconque se développe dans le corps, celui-ci lance une attaque défensive en direction de l’ennemi, poussant les cellules guerrières à se multiplier. C’est à ces moments-là que la rate augmente la production de lymphocytes et de macrophages. De ce fait, la rate participe également à “l’opération d’urgence” qui est lancée de temps en temps quand une maladie peut causer du tort au corps humain.


Accueil | Auteur | Plan du Site | Email
Inscription
| Liens

Ce site est basé sur les travaux de
HARUN YAHYA